Sélectionner une page

6 erreurs qui plombent vos revenus d’entrepreneur

Pour les freelance, de mauvaises habitudes financières peuvent faire la différence entre le succès et l’échec et influencent grandement le cours d’une carrière d’entrepreneur autonome et indépendant.

Malheureusement, les erreurs financières ne sont que trop courantes chez les entrepreneurs freelance et c’est pourquoi les petites entreprises sont plus nombreuses à échouer qu’à réussir.

Quelles sont donc ces mauvaises habitudes et quels changements peuvent être apportés pour améliorer votre flux de trésorerie et votre prospérité ?

Voici le top 6 des erreurs financières les plus répandues des freelancers et ce que vous pouvez faire pour les corriger.

1. Ne pas tenir d’états financiers précis

De nombreux freelancers ne tiennent pas de registres financiers précis. Lorsqu’il s’agit de payer des impôts chaque année, c’est la folle ruée pour calculer ses revenus et ses dépenses.

La tenue d’états financiers exacts vous permet non seulement de rester du bon côté de la loi, mais vous aide également à améliorer votre visibilité et garder le contrôle.

Lorsque vous voyez clairement ce que vous gagnez et ce que vous dépensez, vous pouvez faire des ajustements intelligents et régler tous vos problèmes de trésorerie au fur et à mesure. Ce qui vous permet de prendre de meilleures décisions professionnelles.

Initiez-vous à quelques tâches comptables simples et prenez l’habitude de fixer une courte période de temps chaque semaine pour surveiller et mettre à jour vos dossiers.

2. Céder aux achats impulsifs ou capricieux

Vous avez passé un dur mois de travail et vous voulez vous offrir quelque chose. On ne vous le reproche pas… mais réfléchissez deux fois avant de vous décider tout à coup à acheter quelque chose de nouveau juste parce que vous le voulez ou que vous sentez que vous le méritez.

On oublie facilement que son revenu de freelance est susceptible de connaître des hauts et des bas. Le mois prochain pourrait ne pas être aussi fructueux.

Donc, face à un achat impulsif, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin, ou finira-t-il plutôt dans un tiroir pour le reste de sa vie ?

Si vous n’en avez pas absolument besoin, ne l’achetez pas !

3. Payer des abonnements mensuels inutiles

Avez-vous des abonnements mensuels que vous n’utilisez pas vraiment ?

Par exemple, des magazines que vous ne lisez plus, des chaînes de télé que vous ne regardez presque pas, de la musique que vous n’avez plus le temps d’écouter, une assurance mutuelle qui finalement ne vous rembourse jamais rien…

Ces dépenses ne sont peut-être que de petites sommes chaque mois, mais au cours d’une année… elles s’accumulent et finissent par vous coûter cher.

Si vous recevez un magazine une fois par quinzaine que vous n’ouvrez même pas ou que vous ne vous êtes pas connecté à Netflix durant trois mois, résiliez-les une bonne fois pour toute ! Et économisez de l’argent.

4. Accumuler des dettes

Au moment où vous êtes en situation d’endettement, peu importe la somme, vous débarrasser de ce fardeau doit être votre priorité.

Cela peut vouloir dire : faire l’impasse sur des éléments de votre budget habituel. Mais cela en vaut la peine. La dette a une fâcheuse tendance à s’accumuler. Donc finissez-en dès le début !

Si vous ne le pouvez pas, envisagez d’en parler à des organismes spécialisés, afin de vous informer au mieux sur les différentes options possibles.

5. Ne pas budgétiser

Certes, c’est plus difficile lorsque vous êtes freelancer, parce que vous ne savez pas toujours ce que vous allez recevoir de mois en mois.

Mais si vous n’avez aucune stratégie de budgétisation ou de gestion de trésorerie, il est temps de commencer.

Élaborez un tableau de vos prestations passées et combinez ces données avec ce que vous estimez recevoir comme argent.

Cela inclurait votre loyer ou hypothèque, votre abonnement internet, vos différentes factures, votre téléphone mobile, etc. Assurez-vous de ne pas dépenser plus que la somme que vous obtiendrez.

6. Ne pas économiser

Lorsque vous êtes travailleur autonome, il est de votre responsabilité de mettre de côté suffisamment d’argent pour pour payer vos impôts, pour pallier au retard de paiement d’un client ou pour toute autre raison qui nécessite de l’argent.

Soyez prévoyant et constituez-vous une réserve financière. Le fonds d’urgence ou frais de subsistances vous évitent de puiser dans votre épargne-retraite ou d’emprunter de l’argent en cas de besoin.

Lorsque vous avez un coussin financier, vous assurez votre sécurité et votre liberté.