Sélectionner une page

intelligence émotionnelle et management

Quand vous pensez à un « super leader », qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ?

Vous pouvez vous imaginer quelqu’un qui ne se laisse jamais emporter, quels que soient les problèmes auxquels il est confronté. Ou vous pouvez penser à quelqu’un qui a la confiance totale de son équipe, qui écoute ses collaborateurs, avec qui il est facile de parler et qui prend toujours des décisions prudentes et éclairées.

Ce sont les qualités d’une personne dotée d’un haut degré d’intelligence émotionnelle.

Dans cet article, nous allons voir pourquoi l‘intelligence émotionnelle est si importante pour le leadership – et comment vous, en tant que dirigeant, pouvez améliorer la vôtre.

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité à comprendre et à gérer ses propres émotions et celles des personnes qui l’entourent. Les personnes dotées d’un haut degré d’intelligence émotionnelle savent ce qu’elles ressentent, ce que leurs émotions signifient et comment ces émotions peuvent affecter d’autres personnes.

Avoir une intelligence émotionnelle en management est essentiel pour réussir. Après tout, qui a le plus de chances de réussir – un chef d’équipe qui rabaisse l’autre, ou un manager qui sait mettre en valeur ses collaborateurs ?

Selon Daniel Goleman, un psychologue américain qui a contribué à populariser l’intelligence émotionnelle, il y a cinq éléments clés :

  • La conscience de soi,
  • La maîtrise de soi,
  • La motivation,
  • L’empathie,
  • Les aptitudes sociales.

Plus vous gérez chacun de ces domaines en tant que leader, plus votre intelligence émotionnelle est élevée.

Examinons donc chaque élément plus en détail et voyons comment vous pouvez évoluer en tant que leader.

L’intelligence émotionnelle dans le leadership

1. Conscience de soi

Si vous êtes conscient de vous-même, vous savez toujours ce que vous ressentez, et vous savez comment vos émotions et vos actions peuvent affecter les personnes qui vous entourent.

Être conscient de soi quand on occupe un poste de direction signifie aussi avoir une image claire de ses forces et de ses faiblesses, et cela signifie se comporter avec humilité.

Que pouvez-vous donc faire pour améliorer votre conscience de soi ?

  • Tenez un journal personnel – Les journaux personnels vous aident à améliorer votre conscience de soi. Si vous passez quelques minutes par jour à écrire vos pensées, vous pourrez atteindre un niveau de conscience de soi plus élevé.
  • Ralentissez – Lorsque vous ressentez de la colère ou d’autres émotions fortes, ralentissez pour en examiner les raisons. N’oubliez pas que, quelle que soit la situation, vous pouvez toujours choisir la façon dont vous y réagissez.

2. La maîtrise de soi

Les dirigeants qui se maîtrisent bien s’attaquent rarement verbalement aux autres, ne prennent pas de décisions précipitées ou émotionnelles, ne stéréotypent pas les gens ni ne compromettent leurs valeurs.

La maîtrise de soi consiste à garder le contrôle. Cet élément d‘intelligence émotionnelle, selon Goleman, couvre également la flexibilité et la capacité d’un leader à se responsabiliser.

Alors, comment pouvez-vous améliorer votre maîtrise de vous-même ?

  • Soyez conscient de vos valeurs – Avez-vous une idée claire des domaines dans lesquels vous ne ferez absolument aucun compromis ? Savez-vous quelles sont les valeurs les plus importantes pour vous ? Passez du temps à examiner votre « code d’éthique ». Si vous savez ce qui est le plus important pour vous, vous n’aurez probablement pas à y réfléchir à deux fois lorsque vous serez confronté à une décision morale ou éthique – vous ferez le bon choix.
  • Tenez-vous pour responsable – Si vous avez tendance à blâmer les autres lorsque quelque chose ne va pas, arrêtez. Engagez-vous à admettre vos erreurs et à en assumer les conséquences, quelles qu’elles soient. Vous dormirez probablement mieux la nuit, et vous gagnerez rapidement le respect de votre entourage.
  • Entraînez-vous à rester calme – La prochaine fois que vous serez dans une situation difficile, soyez très conscient de la façon dont vous agissez. Soulagez-vous votre stress en criant sur quelqu’un d’autre ? Pratiquez des exercices de respiration profonde pour vous calmer. Essayez aussi d’écrire toutes les choses négatives que vous voulez dire, puis déchirez-les et jetez-les. Exprimer ces émotions sur papier (et ne les montrer à personne !) est mieux que de les dire à voix haute à votre équipe. De plus, cela vous aide à remettre en question vos réactions pour vous assurer qu’elles sont justes !

3. Motivation

Les managers motivés travaillent constamment à la réalisation de leurs objectifs, et ils ont des normes extrêmement élevées concernant la qualité de leur travail.

Comment pouvez-vous améliorer votre motivation ?

  • Réexaminez les raisons pour lesquelles vous faites votre travail – Il est facile d’oublier ce que vous aimez vraiment dans votre carrière. Alors, prenez le temps de vous rappeler pourquoi vous vouliez ce travail.
    Si vous êtes malheureux dans votre rôle et que vous avez du mal à vous rappeler pourquoi vous le vouliez, essayez la technique des cinq pourquoi pour trouver l’origine du problème. Commencer à la racine vous aide souvent à voir votre situation sous un angle nouveau.
  • Sachez où vous en êtes – Déterminez dans quelle mesure vous êtes motivé pour diriger. Votre évaluation de la motivation à diriger peut vous aider à voir clairement à quel point vous êtes motivé dans votre rôle de dirigeant. Si vous avez besoin d’accroître votre motivation à diriger, aidez-vous des ressources et des outils qui peuvent vous y aider.
  • Développez votre optimisme et trouvez quelque chose de bon – Les managers motivés sont généralement optimistes, quels que soient les problèmes auxquels ils sont confrontés. Adopter cet état d’esprit peut demander de la pratique, mais cela en vaut la peine.
    Chaque fois que vous êtes confronté à un défi, ou même à un échec, essayez de trouver au moins une bonne chose à la situation. Il peut s’agir de quelque chose de petit, comme un nouveau contact, ou de quelque chose qui a des effets à long terme, comme une leçon importante apprise. Mais il y a presque toujours quelque chose de positif, si vous le recherchez.

intelligence émotionnelle et leadership

4. Empathie

Pour les managers, l’empathie est essentielle pour gérer une équipe ou une entreprise avec succès.

Les managers qui ont de l’empathie ont la capacité de se mettre dans la situation de quelqu’un d’autre:

  • ils contribuent au développement des membres de leur équipe,
  • défient ceux qui agissent injustement,
  • donnent un feedback constructif,
  • et écoutent ceux qui en ont besoin.

Si vous voulez gagner le respect et la loyauté de votre équipe, montrez-lui que vous vous souciez d’elle en faisant preuve d’empathie.

Comment pouvez-vous améliorer votre empathie ?

  • Mettez-vous à la place de quelqu’un d’autre – Il est facile de soutenir votre propre point de vue. Après tout, c’est le vôtre ! Mais prenez le temps d’examiner les situations du point de vue des autres.
  • Faites attention au langage corporel – Lorsque vous écoutez quelqu’un, croisez-vous les bras? bougez-vous les pieds d’avant en arrière? ou mordez-vous la lèvre? Ce langage corporel indique aux autres ce que vous ressentez vraiment par rapport à une situation, et le message que vous donnez n’est pas positif !
    Apprendre à lire le langage corporel peut être un véritable atout dans un rôle de leader, car vous serez mieux à même de déterminer ce que ressent réellement quelqu’un. Cela vous donne la possibilité de réagir de manière appropriée.
  • Répondre aux sentiments – Vous demandez à votre assistant de travailler tard – encore une fois. Et bien qu’il soit d’accord, vous pouvez entendre la déception dans sa voix. Alors, répondez en vous adressant à ses sentiments. Dites-lui que vous appréciez sa volonté de faire des heures supplémentaires et que vous êtes tout aussi frustré de travailler tard. Si possible, trouvez un moyen de faire en sorte que les soirées tardives futures soient moins problématiques (par exemple, donnez-lui un congé le lundi matin).

5. Aptitudes sociales

Les managers qui développent leurs compétences sociales en intelligence émotionnelle sont de grands communicateurs.

Ils sont tout aussi ouverts aux mauvaises nouvelles qu’aux bonnes, et ils sont experts pour obtenir le soutien de leur équipe et être enthousiastes à l’idée d’une nouvelle mission ou d’un nouveau projet.

Les managers qui ont de bonnes compétences sociales sont également bons pour gérer le changement et résoudre les conflits de manière diplomatique. Ils sont rarement satisfaits de laisser les choses telles qu’elles sont, mais ils ne se contentent pas de laisser les autres faire le travail : ils donnent l’exemple par leur propre comportement.

Alors, comment peut-on développer des compétences sociales ?

  • Apprenez à résoudre les conflits – Les dirigeants doivent savoir comment résoudre les conflits entre les membres de leur équipe, les clients ou les fournisseurs. L’apprentissage de la résolution des conflits est essentiel si vous voulez réussir.
  • Améliorez vos compétences en matière de communication – Communiquez-vous bien ? Notre quiz sur la communication vous aidera à répondre à cette question et vous donnera des informations utiles sur ce que vous pouvez faire pour vous améliorer.
  • Apprenez à faire l’éloge des autres – En tant que leader, vous pouvez inspirer la loyauté de votre équipe en faisant simplement l’éloge quand il est mérité. Apprendre à faire l’éloge des autres est un art, mais cela en vaut la peine.

Points clés

Pour être efficaces, les managers doivent avoir une solide compréhension de la façon dont leurs émotions et leurs actions affectent les personnes qui les entourent. Plus un manager entretient de bonnes relations et travaille avec les autres, plus il aura de succès.

Prenez le temps de travailler sur la conscience de soi, l’autorégulation, la motivation, l’empathie et les compétences sociales. Travailler sur ces domaines vous aidera à exceller à l’avenir !